izmir çocuk escort çocuk escort antalya istanbul escort çocuk çocuk escort izmir orospu izmir cocuk escort bayan orospu izmir escort orospu bayan antalya istanbul cocuk escort cocuk escortlar izmir ankara size dar gelir ankara cocuk escort cocuk bayan ankara ankara cocuk escort ankara travesti escort cocuk ankara cocuk escort ankara ankara cocuk escort ankara escort escort ankara ankara eskort eskort ankara ankara eskort bayan ankara escort bayan escort bayan ankara ankara escort bayanlar ankara çocuk escort ankara escort escort ankara ankara escort bayan bayan ankara escort escort bayan ankara ankara escort bayanlar ankara çocuk escort ankara escort escort ankara cocuk pornosu

Proposition d’expertise et de partenariat

Expertise des potentialité DD

UNE PROPOSITION TYPE AUX PROPRIÉTAIRES FONCIERS

Afin de permettre une multiplication de ses activités, l’association Bernica prospecte les endroits susceptibles de permettre ses développements. Nous formulons ici une proposition générale, devant être adaptée sur mesure, en fonction de vos intentions et des potentialités des lieux.

L’objectif est d’établir un réseau de bureaux de recherche et de communication et d’expérimentation en développement durable, couplés à des ateliers à vocations agricoles, artisanales et/ou culturelles, orientées sur un processus de production HQES (à haute valeur environnementale et sociale).

Nous sommes également à la recherche de terrains agricoles pour l’implantation d’activités phares de développement durable, par l’aménagement de parcelles pilotes, d’expérimentations agronomiques, énergétiques et pédagogiques… notamment dans le cadre de recherches de perspectives post-canne durables. (Favorisant la biodiversité, l’autonomie en énergie vertes, agroalimentaire bio et l’initiation d’activités à hautes plus values économiques).

*

Nous souhaitons donc, en collaboration avec vous, créer et développer des partenariats attractifs et généralisables, et favoriser ainsi une meilleure préservation du patrimoine culturel et écologique. Actuellement nous cherchons comment rendre ces partenariats plus intéressant pour tous propriétaires, dans la mesure où ils sont parfaitement adaptables, et doivent permettre :

    La réalisation d’une expertise des potentialités de développement durable des lieux
    Une plus-value (par des rénovations, des aménagements, des apports logistiques et en terme d’image; de fréquentation et de réputation du site)
    Une alternative aux récupérations institutionnelles des sites inexploités, à la monoculture et aux dépendances aux « intrants » chimiques…
    Une autonomie (agronomique bio, énergétique, économique…), fonction des possibilités des différents espaces
    L’axé à une dynamique coopérative, liant la qualité de vie à l’éthique de production et les savoir-faire traditionnels aux innovations techniques et protocolaires du développement durable.
*

ANNEXE

Dans le cadre de la promotion du patrimoine culturel et environnemental de La Réunion, l’Association Bernica (l’AB) a pour vocation de dynamiser le développement durable des hauts de l’Ouest. Actuellement confrontée à une multiplication de ses activités, elle souhaite se doter d’espaces permettant :

- L’installation des bureaux de l’AB, pour les activités de recherche, de communication et de coordination d’actions de DD.,

- La mise en place d’une coopérative mettant en synergie les savoir-faire traditionnels et les innovations pertinentes. Permettant l’implantation de projets pilotes en terme de développement durable, de valorisation du patrimoine naturel, de la biodiversité, des énergies renouvelables et des techniques de construction à haute qualité environnementale (HQE).

Le développement durable en zone agricole

L’AB est en recherche de terrains à vocation agricole où expérimenter des voies de développements durables potentielles : Des alternatives à la canne-à-sucre en vue de 2014, à la monoculture en général (qui appauvrie la bio-diversité) et aux adjuvants chimiques (toxiques et couteux).

L’objectif à moyen terme de l’association Bernica est de permettre, par l’augmentation de son volume d’activités, la constitution d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (S.C.I.C.), à vocation agricole, artisanale et culturelle, de manière à promouvoir les savoir-faire pertinents.

La mise en synergie des savoir-faire traditionnels, l’intégration des innovations du développement durable et les activités culturelles et médiatiques, optimiseront les capacités de réalisation de modèles d’aménagement durable.

*

Des modules intégrés d’énergie renouvelable, des structures d’accueil et de sensibilisation sont tout autant envisageables et subventionnables. On pourrait ainsi aboutir à la mise en place de parcelles pilotes pour le développement durable des hauts de l’Ouest.

Des filières innovantes pourraient faire (tâche d’huile) dans les différents domaines agricoles, artisanaux et tertiaires locaux. En initiant des productions à haute valeur ajoutée, elles garantiraient la pérennisation des savoir-faire traditionnels et contribueraient à la protection et au développement du patrimoine écologique et culturel.

De la même manière, la valorisation de bâtiments historiques pourrait se réaliser autour d’une démarche de promotion des savoir-faire traditionnels. Un pool coopératif d’activités de développement durable pourrait alors permettre l’aménagement des lieux. Transformé en ateliers artistiques et artisanaux, il favoriserait l’émancipation d’artistes locaux en offrant un espace de formations, de performances et d’expositions…

*

Notre proposition

Afin de le promouvoir le développement durable, l’AB souhaite démontrer sa pertinence sur le plan économique. Elle entend ainsi rendre les bonnes initiatives attractives et reproductibles.

L’association à pour objet de produire des protocoles d’épanouissement durable de la qualité de vie, elle étudie les différents potentiels de financements pour mettre en œuvre des microprojets de services et de productions (HQE).

L’AB se propose donc, au titre de cette location:

- d’établir une expertise adaptée à la propriété fournissant un panel des possibilités pour la pérennisation des lieux, d’assurer la coordination des savoir-faire et des organismes de financements pour la protection, l’entretien et la réhabilitation du patrimoine bâti ou écologique, de permettre, si besoin, la valorisation et la pérennisation du domaine par l’intégration d’un outil de rentabilisation harmonisé. garantissant l’autonomie financière et logistique pour la qualité de réalisation requise par les rénovations,

de mettre en œuvre des protocoles phares de développement durable.

- En épousant dans la perspective post-canne le besoin de parcelles modèles pour la diversification agricole, nos propositions d’aménagement favoriseraient :

- la reconnaissance des projets innovants et la négociation de supports institutionnels pertinents pour le développement des « parcelles phares », les démarches de subventionnement, d’obtention d’octrois, ou d’aides fiscales,
les capacités de recherche pour l’évaluation des différents potentiels de développement (agronomiques, énergétiques, économiques…).

*

De manière à initier plus rapidement une synergie attractive. Cette proposition type, que l’AB souhaite ensuite généraliser, sera communiquée dans un premier temps aux partenaires essentiels et évidents, les acteurs du DD : les agriculteurs bio, les artisans traditionnels, les collectivités et particuliers engagés dans les secteurs du DD*. Et aux propriétaires de parcelles dont la localisation et les particularités (bâti historique, patrimoine écologique…) rendraient particulièrement intéressante la mise en place de partenariats modèles.

Au delà des possibilités susmentionnées, nous souhaiterions établir avec vous une collaboration pour l’étude de partenariats, adaptables et reproductibles, entre l’AB et les propriétaires fonciers. Vers une meilleurs gestion de l’environnement…

***
Ecologie : Développement durable énergies renouvelables- annuaire
agence web