izmir çocuk escort çocuk escort antalya istanbul escort çocuk çocuk escort izmir orospu izmir cocuk escort bayan orospu izmir escort orospu bayan antalya istanbul cocuk escort cocuk escortlar izmir ankara size dar gelir ankara cocuk escort cocuk bayan ankara ankara cocuk escort ankara travesti escort cocuk ankara cocuk escort ankara ankara cocuk escort ankara escort escort ankara ankara eskort eskort ankara ankara eskort bayan ankara escort bayan escort bayan ankara ankara escort bayanlar ankara çocuk escort ankara escort escort ankara ankara escort bayan bayan ankara escort escort bayan ankara ankara escort bayanlar ankara çocuk escort ankara escort escort ankara cocuk pornosu

La logique P7

la logique d’expertise et proposition néodémocratique P7 :

Une proposition P7 est basée sur l’analyse complète d’une thématique en 7 étapes indispensables à l’établissement d’une proposition proprement conceptualisée et définie, rendue pleinement concrétisable. Si la P7 désigne une logique de structuration de l’information optimisant sa mise en cohérence et l’efficience de son traitement, elle définit également un processus d’optimisation continue des conditions permettant notre bonne intelligence individuelle et collective. Elle est potentiellement une évolution néodémocratique majeure, permettant l’expertise directement inter-citoyenne de notre intérêt général.

IL y a donc deux aspects à la P7 : Le format P7, un questionnaire à six entrée permettant l’expertise et la formulation d’une proposition efficiente, et le processus d’amélioration continue de notre expertise originelle.

Ses potentialités sont potentiellement antidisruptives, (à même de renverser la vapeur, de déhierarchiser massivement notre gouvernance, d’inverser notre processus civilisationel d’ultrahiérarchisation en cours, la grande confusion de l’information, nous permettre de prioriser et valoriser sans faux semblants), à toutes échelle : basée sur l’optimisation de notre intelligence, tant personnelle, collective et générale, qu’anthropologique, elle peut permettre une amélioration radicale de nos qualités de vie, individuelle, locale, régionale, nationales et globale, en nous mettant en cohérence avec les conditions de traitement pleinement logique, juste et légitime, pertinent, efficiente et infiniment prometteuse, de ce qui donne forme à nos mondes intérieurs et extérieurs : l’Information (étymologie : qui donne sa forme à l’esprit). Et maintenant notre milieu en dépend, notre destin anthropologique tout entier, de cette qualité de l’esprit du temps, de sa déhiérarchisation, de sa mise en ataraxie, sa lucidité, pleinement réhumanisée, rendue équitable, libre et fertile. Avant que la mondialisme de la mondialisation, l’hubris oligarchique, la dynamique en cours de traitement sans cesse plus superficielle et absconse de l’Information, notre première ressource, n’est achevée de dissoudre nos capacités de cohésion et consistance. Il n’y à priori jamais eut autant de pouvoir, sur les autres et les communs, en si peu de mains, et le pouvoir corrompt toujours autant. Si science sans conscience n’est que ruine de l’âme, tentons vite et bien, d’exploiter réellement nos potentialités conscientogènes, nos sources de bon sens, de confiance et pertinence.


Le premier pas : Le format d’expertise P7 :

Les trois premières entrées : Problématiques, Paradoxes et Potentialités, permettent de définir le contexte, l’état des lieux, la base informationnelle, permettent de faire des choix rendus cohérents.

Les trois entrées suivantes Priorités, Protocoles et Programmes, permettent de définir une manière d’agir en conséquence, une valorisation, un sens, une cohérence, une méthode, un contrat, une voie, et un agenda,.

L’ensemble forme une mise en application efficiente de nos bonne intentions une Proposition, pertinemment établit.

Il est pratique, pour commencer la mise en cohésion de la gestion de nos intérêt commun, que chacun de ces termes soient « de vrais amis »: similaires, pour le moins en langues francophones, anglophones et hispaniques. Plus globalement c’est anecdotique. La démocratisation de l’outil implique bien entendu sa traduction dans chacun des modes d’expression en fonction, par exemple l’entrée problématique est aussi bien désignée par besoin, danger, amélioration souhaitable… l’entrée potentialités par solutions, possibilités, ressource, etc… Ils le sont bien entendu en chaque langue pratiquée.

La qualité première de la P7 est de permettre la démocratisation de sa propre expertise, soit notre entre amélioration équitable, des fondements de notre confiance et collaboration efficiente, à une bonne gestion du patrimoine et du destin communs.

Les bases du processus d’entre amélioration continue :

Cette base à notre logique et coopération sensées, n’est que celle de leurs essor.  Chaque entrées s’appliquent les unes aux autres, jusqu’à l’emploi de toute l’information utilisable. Chaque problématique, ou potentialité, paradoxe, ou protocole proposée, peut s’enrichir d’une P7, être expertiser à fond.

( la suite est plus particulièrement, en cours de réécriture :)

Elle représente un outil d’expression individuelle et structurelle, des opinions citoyennes, en vue de leurs mutualisation démocratique, au travers du développement des méthodologies et des supports médiatiques les plus propices: à la multiplication, au référencement et à la rationalisation collective des analyses P7. La méthode P7 doit ainsi offrir un outil de démocratisation continue de la définition des enjeux d’intérêts généraux, et de la gestion du bien commun.

Bien entendu, dans une société supposée organisée pour optimiser sa rationalité, chaque problématique éludée, et chaque potentialité inexploitée, constitue une situation paradoxale : une source de problématiques et de potentialités.

Le postulat de la logique P7 est que la confusion et la division face aux urgences actuelles, démontrent le besoin fondamental de méthodes maïeutiques, favorisant une plus vaste conscientisation des enjeux.

Ce besoin de cohérence politique: de développement et d’optimisation de notre objectivité et de notre créativité, doit être comblé par la mise en place d’outils de gouvernance participative : de mutualisation transparente des constats et des propositions, pour la reconnaissance collective des incohérences, et la réinvention efficiente des processus, de concrétisation du principe démocratique, de définition des potentialités du patrimoine collectif et de son développement.

La structure de la logique P6 facilite le recul sur l’information, ainsi que la clarification et la mise en parallèle des opinions. la distinction et préceptes (qui peuvent être, points par points, optimisés par un focus P7 spécifique). Elle permet la capitalisation des efforts de définition des problématiques et des potentialités, et la hiérarchisation démocratique des priorités.

Bien davantage que l’ontologie « thèse, antithèse, synthèse », cette structure de l’information favorise la recherche de la cause des symptômes, et la conceptualisation individuelle et collective, d’alternatives: de solutions générées par un emploi rationnel de nos réelles capacités démocratiques; protocolaires et de communicationnelles.

La légitimité démocratique du processus de gestion des ressources collectives pour le développement, ainsi que l’extrême importance des enjeux de la mondialisation, appellent en effet une émulation citoyenne, une fédération des avis, des compétences et des connaissances, pour une nouvelle organisation de nos potentialités. C’est là la vocation de la méthode P7, complémentaire au protocole RCE (de Recherche, de Communication, et d’Expérimentation continues, des voies de démocratisation des modes de DD).

Le projet cohérence 3D (de Démocratisation du Développement Durable) a le même objectif : il s’agit d’une proposition d’actualisation constitutionnelle: d’un outil de fédération pour la recherche d’objectifs communs, et de méthodes démocratiques adaptées au contexte actuel.

Ecologie : Développement durable énergies renouvelables- annuaire
agence web