izmir çocuk escort çocuk escort antalya istanbul escort çocuk çocuk escort izmir orospu izmir cocuk escort bayan orospu izmir escort orospu bayan antalya istanbul cocuk escort cocuk escortlar izmir ankara size dar gelir ankara cocuk escort cocuk bayan ankara ankara cocuk escort ankara travesti escort cocuk ankara cocuk escort ankara ankara cocuk escort ankara escort escort ankara ankara eskort eskort ankara ankara eskort bayan ankara escort bayan escort bayan ankara ankara escort bayanlar ankara çocuk escort ankara escort escort ankara ankara escort bayan bayan ankara escort escort bayan ankara ankara escort bayanlar ankara çocuk escort ankara escort escort ankara cocuk pornosu

Histoire des sciences géomatiques

Eco-management, Gestion des ressources naturelles, TIC, analyse de l'environnement mar 30, 2011 No Comments

Les géomètres grecs de l’Antiquité ont établi ce qu’on pourrait appeler la géométrie du ciel, c’est-à-dire l’étude du mouvement des astres. La projection du mouvement des astres à la surface de la Terre a permis de mettre en place le système des méridiens et des parallèles. Euclide et Ptolémée ont contribué à fixer le système de coordonnées toujours en usage de nos jours.

A la Renaissance, algèbre et géométrie fusionnent, sous l’impulsion de philosophes comme Oresme et Descartes. L’idée est de remplacer un point par ses coordonnées, un objet par son équation et un raisonnement géométrique par un calcul. La géométrie va alors profiter de toutes les avancées de l’algèbre et donner naissance à la géométrie différentielle, qui permet de prédire la trajectoire d’un astre et plus généralement, de décrire toutes sortes de courbes et de surfaces dans l’espace.

Par la suite, Einstein s’appuiera sur ces fondements théoriques pour lier matière et courbure de l’espace-temps; de même, la géodésie développera des relations entre la surface de la Terre et ses représentations courbes.

L’arrivée de l’informatique marque l’aube de la géomatique.

Le terme géomatique a été proposé à la fin des années 1960 par le scientifique français Bernard Dubuisson, un géomètre et photogrammètre reconnu, afin de refléter ce que devenait la réalité de cette profession à cette époque. C’est cependant au Québec que le mot géomatique a été adopté et a pris toute sa signification au début des années 1980. Le terme géomatique est aujourd’hui utilisé dans le monde entier par des associations scientifiques et professionnelles, par des organismes gouvernementaux, par plusieurs entreprises privées et par d’autres universités.

Géomatique : les usages de la géomatique

Historiquement, les techniques géographiques sont liées aux activités militaires (levés de fortifications …). A l’heure actuelle, la géomatique est utilisée pour de nombreuses applications : le cadastre, la cartographie géologique, l’aide à la navigation, la circulation routière, la cartographie du bruit… La photographie aérienne a beaucoup participé à la multiplication des usages de la géomatique depuis l’agriculture jusqu’à l’urbanisme. Elle a permis d’élaborer de nombreuses bases de données. L’IGN (Institut Géographique National) produit des bases recensant énormément d’informations géographiques. A l’échelle locale, ces bases peuvent concerner le cadastre, l’urbanisme, les réseaux, les espaces verts, les cimetières, le patrimoine …

> Voir la chronologie étendue de l Histoire des sciences géomatiques

Pas de réponses to “Histoire des sciences géomatiques”

Laisser un commentaire

Ecologie : Développement durable énergies renouvelables- annuaire
agence web